canada real

L'Estrémadure est une région d’Espagne relativement peu connue en France. Il y a bon nombre d’ornithologues français qui viennent visiter le Parc National de Doñana, les Picos de Europa et, bien sûr, les Pyrénées.

Lorsqu’on arrive pour la première fois en Estrémadure, la réaction normale est d’une énorme surprise. Comment est-ce que une région aussi vaste et aussi riche en oiseaux peut être si peu connue?

Pour nous la gloire principale de l’Estrémadure, c’est la combinaison de sa qualité naturelle, sa diversité, et ses grandes dimensions. Depuis que l’on a changé en 2007 le statut de la Réserve de Monfragüe pour le convertir en Parc National, il est certain qu’il y a de plus en plus de visiteurs. Mais Monfragüe ne représente que le 3% du territoire de la région, et parmi cet autre 97% il y a des joyaux naturels de qualité aussi bonne sinon supérieure à Monfragüe. La densité d’aigles impériaux dans la Sierra de San Pedro, par exemple, est pratiquement le double qu’à Monfragüe. Et dans ce 97% de territoire la probabilité de retrouver d’autres ornithologues est très faible. On a une agréable sensation d’exclusivité – la plupart du temps on ne partage le paysage avec personne.

Jara 1 1 of 1Il y a une tendance à considérer l’Estrémadure comme une destination touristique de printemps. En effet, ceci s’explique facilement. Ici le printemps est précoce – les températures au mois de mars son beaucoup plus doux que dans la plupart de la France. Le mois de mai est un délice avec les prés et les steppes pleins de vie et de couleurs. Cependant l’expérience de l’automne et de l’hiver est pratiquement inconnue. Voir l’arrivée des milliers de grues cendrées est un spectacle inoubliable.